Mon attirance pour la photographie d'auteur s’est dévelopée lors nombreuses collaborations auprès de collectifs d’artistes et une formation à l’ETPA (Ecole d'art photographique de Toulouse).

Ma démarche est une sorte d’appropriation du vivant pour en saisir l’essence profonde, qui se déroule étape par étape, de l’apparence jusqu’à l’épiderme, de la matière à l’incorporel jusqu’au souvenir, à la mémoire. 

La question de l’enfermement du corps, de l’esprit, et la possibilité de se libérer de notre condition humaine, ne cesse de me hantée. Je m'intéresse surtout à la relation que les gens entretiennent avec eux même. Le langage du corps, les gestes, ne cessent de me fasciner. Je cherche à tester les limites de la temporalité par rapport au présent, non pas hors-temps, mais à l’épreuve de ce que cette présence représente, y compris dans sa part d’absence, d’ombre nécessaire.